• Chroniques

    Dimanche, 14h

    Ses mocassins vernis sont prêts, son cartable aussi. Il n’est que quatorze heures, en ce dimanche après-midi. L’air est encore très doux, quelques papillons blancs parsèment l’horizon comme autant de perles nacrées flottantes. Un fort parfum de pommes cuites gagne le salon, où elle se réfugie les jours entre parenthèses tels que celui-ci. Ces jours durant lesquels rien ne semble plus envisageable, sinon faire place nette pour le lendemain. Depuis le réveil, elle ne songe qu’à cela : nouvelles têtes, nouveaux lieux. Elle a envisagé tous les itinéraires possibles, mais, rien n’y fait, le lieu où elle se rend est irrémédiablement lointain. Elle s’est préparé une playlist pour le chemin : juste…

  • Son

    Heureusement, Saintard a sorti le parfait remède aux cœurs brisés

    Avec sa nonchalance charmante, Saintard propulse le titre Paradoxe au rang des mélodies délicieusement entêtantes qu’on s’étonne à savourer dès les premières notes. C’est qu’il le maîtrise à la perfection, ce petit rebond groovy weirdo, à l’instar de John Milk, pop hybride à la croisée des chemins, entre balade frenchie et jazz classieux. Les paroles sont pratiquement soufflées à fleur de tympans, rehaussées par un saxo sexy au possible (peut-il en être autrement avec un saxo ?). On comprend aisément que cet auteur-compositeur-interprète ait notamment pu collaborer avec Prince Wally ou Enchantée Julia. De la luxuriance de ses références (d’illustres inconnus tels que Gil Scott-Heron, Prince, Kenny Garrett…), il tire…