• La une

    Fumée-moi?

    Le tabac tue. Le tabac pue. Même si la bouche qui serre la clope touche au sublime, on pourra difficilement lui pardonner nos cheveux enfumés, nos narines irritées. Et le regard suspicieux de nos proches “mais puisque je te dis que je ne fume pas!“. Cependant, entre deux quintes de toux, on peut offrir au mégot un intérêt plus sincère. La cigarette est un vilain défaut. Celui de ceux qui ne parviennent pas à exister cinq minutes sans tenir un bout de papier tiède entre les lèvres. De ceux qui considèrent qu’un café le matin ne s’accompagne pas de tartines grillées mais d’un fumet âcre et amer. C’est le défaut…