• La une

    Dimanche, 14h

    Ses mocassins vernis sont prêts, son cartable aussi. Il n’est que quatorze heures, en ce dimanche après-midi. L’air est encore très doux, quelques papillons blancs parsèment l’horizon comme autant de perles nacrées flottantes. Un fort parfum de pommes cuites gagne le salon, où elle se réfugie les jours entre parenthèses tels que celui-ci. Ces jours durant lesquels rien ne semble plus envisageable, sinon faire place nette pour le lendemain. Depuis le réveil, elle ne songe qu’à cela : nouvelles têtes, nouveaux lieux. Elle a envisagé tous les itinéraires possibles, mais, rien n’y fait, le lieu où elle se rend est irrémédiablement lointain. Elle s’est préparé une playlist pour le chemin : juste…