Le bronzage des autres ne passera pas par moi

Il est une réalité que, chaque année, nous nous efforçons en vain d'ignorer. On trottine dans la grisaille, on empile plusieurs gilets sous notre pardessus de printemps avec un sourire de façade... Mais, rien à faire, elle est bien là, cette petite joue hâlée de la voisine du sixième, à nous narguer du coin de... Continue Reading →

« Très chère Mademoiselle,

J'ai abandonné l'idée de vous contacter via Facebook (trop adolescent), Hotmail (trop relation adultère). Et essayer de trouver l'adresse de votre domicile m'aurait donné l'air d'un pervers. J'ai donc opté pour une missive rédigée par mes soins (dans le cas contraire, je connais un vieux monsieur dans mon immeuble qui fait cela très bien, quarante-cinq... Continue Reading →

« Très chère Mademoiselle,

J'ai abandonné l'idée de vous contacter via Facebook (trop adolescent), Hotmail (trop relation adultère). Et essayer de trouver l'adresse de votre domicile m'aurait donné l'air d'un pervers. J'ai donc opté pour une missive rédigée par mes soins (dans le cas contraire, je connais un vieux monsieur dans mon immeuble qui fait cela très bien, quarante-cinq... Continue Reading →

« Let’s talk about sex»

Et, à ce titre, rien ne vaut une immersion en terrain inconnu. Du courage. Je m'interroge sur la situation des livres interdits. Entre la section « Développement personnel » et « Naissance », je localise un micro rayon, une colonnade de cent quatre vingts centimètres sur quarante. Une fantaisie face au colossal rayon Régime-minceur et, lui faisant face telle... Continue Reading →

« Devenir adulte? Vraiment?»

Ce n'est pas une urgence, pas le dernier short en dentelle du printemps et, pourtant, cela nous est seriné depuis notre naissance, grâce à un marketing implacable: quand tu seras grand, toi aussi, tu seras, toi aussi, tu sauras. Alors, qu'est ce qu'on attend ? Enfant, on aspire à décrypter les conversations d'alcôve des parents tout... Continue Reading →

La “folk afro-belge” est un art à vivre.

Aller à la rencontre de la voix et de la guitare de Paul van Eersel, c'est réapprendre à découvrir la musique: surtout, se fier aux vibrations de son cœur, surtout, éviter les liens de filiation et autres raccourcis artistiques trop aisés. De la folk oui, en un français libérateur et une rythmique inattendue. Dès lors,... Continue Reading →

« Fréquences » : d’écorce et de cuir

On pénètre dans l'exposition de Jane Puylagarde comme on entre en religion : tout ou rien. Oeuvres magnétiques, le motif se fait sobre, rugueux. Les analyses érudites et compassées peinent à  s'y retrouver. Place à la contemplation. Du bout de ses épingles à cheveux, l'artiste attaque son support, lui conférant cet aspect granuleux, sorte de peau... Continue Reading →

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑